Votre lecture
Mon accouchement # 3

Mon accouchement # 3

recit d'accouchement

On se retrouve avec un article ô combien important, que j’écris autant pour moi que pour vous, celui de mon 3ème accouchement. J’ai eu la chance d’avoir trois beaux accouchements (récit d’accouchement n° 1 ici, n°2 ), très différents les uns des autres, mais qui resteront des souvenirs inoubliables dans ma vie de maman.

L’impression que l’accouchement est proche…

On est le 30 juillet, mon terme est le 6 août. J’ai eu la semaine d’avant un gros épisode de contractions, qui s’est arrêté tout seul, depuis des contractions de temps en temps, mais rien d’alarmant. Aujourd’hui je me sens bizarre, j’ai mal dans le bas du dos. On va marcher avec les enfants, je me traîne.

Je ne sais pas pourquoi, mon instinct me dit que c’est imminent. Encore plus quand la voiture de Monsieur (fraichement révisée la veille) décide de ne pas démarrer. Je vois des signes dans beaucoup de choses LOL, et il y a eu des m…de dernière minute pour chacun de mes accouchements (l’hospitalisation pour sciatique de grossesse pour Louis, 2 jours avant l’accouchement, la gastro de Louis et donc plus de mode de garde 2 jours aussi avant l’accouchement de Garance). Là, je me dis, la voiture, c’est un signe, c’est pour moi ! La voiture retournera d’ailleurs au garage dans l’après-midi.

En début d’aprèm, Monsieur emmène Louis à l’accrobranche, je lui dis de faire super attention avec ma voiture car on n’en a plus qu’une pour aller à la mat’, et de bien garder son téléphone à portée de main.

Je n’ai toujours pas de contractions plus que cela, mais j’ai toujours cette sensation que c’est imminent. Le soir je me dépêche de donner le bain aux kids. Je presse un peu Louis, je lui dis en rigolant à moitié que j’aimerais bien prendre une douche au cas où je doive partir à la mat’.

monitoring accouchement

Et ce n’était pas qu’une impression 😉

19h, on passe à table (burgers maison de Monsieur 🙂 que je n’aurais pas le temps de finir. « Je crois que je perds les eaux ». Je me lève : c’est confirmé, je perds les eaux. Tant pis pour les frites LOL. Branle bas de combat , on essaie de joindre nounou, qui par chance est chez elle et peut garder les petits. Les kids sont surexcités, autant à l’idée qu’avoir un petit frère qu’à l’idée d’aller dormir chez nounou. On met tout le monde dans la voiture, et c’est parti, à 20h on est à la mat’.

Je tombe sur Séverine, la super sage femme qui m’avait accouchée pour Louis. Je suis ouverte à un peu plus de deux, mais le travail n’est pas franchement enclenché. Il reste un chouia de col et elle décide de me laisser attendre dans la salle de préparation plutôt que de me faire monter en chambre.

22h : le reste de col a diminué de moitié, je sautille sur mon ballon pour que bébé appuie bien dessus, Monsieur lit un bouquin, je prends mon rdv pour le vaccin du Covid, on commande une tablette pour offrir à mon Papa. Bref, ambiance super détendue !

23h30 : C’est tout bon, le col est favorable, on passe en salle d’accouchement. La même que celle où j’ai donné naissance à Garance, deux ans plus tôt !

00h07 : la péridurale est posée, par le même anesthésiste que j’ai eu pour Louis. C’est rigolo de retrouver les mêmes têtes ! Mon mari me dit : comment tu sais que c’était 00h07 ? Bah j’ai regardé l’horloge, me demandez pas pourquoi, je me souviens très précisément de l’heure…

1h30 : je suis à 7, elle me pose un perf d’ocytocine pour que le travail ne ralentisse pas.

Lire aussi

2h30 : on est à 10, elle me dit de la prévenir quand le bébé descend.

3h : il descend. Elle installe le lit « Transformers » qui devient le lit d’accouchement, fait les derniers soins, appelle la gynéco.

3h 30 : c’est parti pour la poussée. Avec le masque, ce que je redoutais, c’est relou d’accoucher avec un masque, c’était une de mes craintes pour cette grossesse, mais je n’y fais pas plus attention que ça. 3 séries de 3 poussées et elle me dit de regarder, il est là ! Je suis presque surprise de le voir aussi vite. Elle le pose sur mon bas ventre en me disant de ne pas tirer car le cordon est riquiqui. Monsieur s’empresse de le couper, et te voilà notre Oscar dans nos bras, tu es né à 3h42, une heure symbolique car Louis est né à 15h42. Je te trouve beau, mon cœur vient d’exploser une nouvelle fois.

Mon troisième amour ❤

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2020 Happy and Baby. Installed by Romy

Revenir en haut