Votre lecture
4 Conseils pour bien réussir son début d’allaitement

4 Conseils pour bien réussir son début d’allaitement

reussir son début d'allaitement

Aaaah l’allaitement, une période magique, fatigante, parfois remplie de doutes et d’interrogations…Pour le réussir, il faut partir sur de bons rails. Beaucoup de jeunes mamans lâchent l’affaire au bout de quelques heures / jours / semaines pour différentes raisons : parce qu’elles ont mal, parce qu’elles sont fatiguées, ou parce qu’on les a persuadées qu’elles n’avaient pas assez de lait, qu’il n’était (soit disant) pas assez nutritif, qu’il ne convenait pas à bébé (rappelons quand même que le lait maternel est le meilleur lait au monde pour un nouveau-né et que 99,99% des femmes sont en mesure d’allaiter et d’aider bébé à bien grandir !)

Règle n° 1 : se faire confiance pour allaiter

Mon premier conseil serait donc se faire confiance. Alors c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire on est d’accord, surtout quand il s’agit d’un premier bébé. Il faut y croire, se dire que ça va bien se passer, qu’il n’y a pas de raison. Si vous êtes dans un positive mood, vous vous conditionnez pour que tout se passe bien. Le positif attire le positif comme on dit !

conseils pour reussir son debut d'allaitement

Règle n° 2 : se documenter sur l’allaitement

Plus vous en saurez, mieux c’est ! Quand intervient la montée de lait, comment bébé doit être positionné, que faire s’il ne veut pas téter…Il est normal de se poser plein de questions, et pour se préparer un maximum, mieux vaut anticiper ! Vous pourrez en apprendre plus lors de cours de préparation à l’accouchement, lors d’ateliers organisés par votre maternité, ou tout simplement en vous documentant sur la question : de nombreux livres sur la thématique de l’allaitement existent. Le site de la Leche League est également une mine d’or.

Règle n°3 : avoir les bons produits

Allaiter, c’est naturel et ça ne requiert à priori pas grand chose…sauf que. Mieux vaut prévenir que guérir, vous pourrez, surtout au début, avoir des crevasses ou des douleurs. Pensez à avoir un tube de crème à la lanoline que vous glisserez dans votre sac de maternité. Vous pouvez aussi investir dans des coquillages d’allaitement ou des bouts de sein qui pourront être utilisés ponctuellement pour vous soulager. Pensez également aux coussinets d’allaitement et aux tisanes qui pourront vous sauver la mise en cas de baisse de lactation. Pour être tranquille et ne pas courir les pharmacies le jour où vous en avez besoin, pensez à les acheter en même temps que vous achetez vos produits pour bébé, en magasin ou dans une parapharmacie en ligne, comme ça pas de stress !

C’est aussi valable pour le tire-lait : mieux vaut en avoir un sous la main…au cas où.

conseils allaitement nouveau ne

Règle n°4 : être bien entourée

Fuyez toutes les personnes malveillantes qui vous diront qu’il ne faut pas allaiter, que c’est juste une mode, etc. Et chérissez ceux qui sauront vous aider dans votre allaitement, car non, vous n’êtes pas toute seule. Monsieur n’allaite pas, mais il peut changer bébé ou aller voir pourquoi il pleure la nuit. Car non, il ne pleure pas uniquement parce qu’il a faim ! Si vous êtes fatiguée parce que bébé connaît un pic de croissance et a passé la nuit au sein, confiez le à une amie pour vous reposer. Bref, identifiez vos allié(e)s, ou trouvez-en, et reposez-vous sur eux quand c’est nécessaire !

Lire aussi
quel bijou de baptême offrir

L’allaitement n’est pas toujours facile mais en le préparant au maximum et si c’est votre souhait, vous allez y arriver ! Une fois bien lancé, vous êtes partie pour une jolie routine et plein de tendres moments avec bébé. Gardez en tête qu’il n’y aucune honte à arrêter l’allaitement parce que ça ne vous convient pas pour X raisons : l’essentiel c’est d’être en accord avec ses choix (#paroledemaman :-))

Credit photo Valuavitaly – FreepikEn collaboration

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2020 Happy and Baby. Installed by Romy

Revenir en haut