Le cas de la sucette


Quand je préparais ma valise pour la maternité, une idée m’est venue à l’esprit : mais au fait, il ne faudrait pas que j’achète une sucette ? Le sujet étant controversé, j’en ai parlé au futur papa qui était plutôt pour. On s’est dit qu’on allait en acheter une, et qu’on ne la donnerait que si c’était nécessaire. (Mouais... ;-)

La deuxième nuit, à la maternité, Louis a pas mal pleuré, il passait également pas mal de temps au sein à tétouiller plus qu’à manger. Et la sucette dans mon sac s’est rappelée à mon bon souvenir.

Je lui ai mis dans la bouche, et instantanément, il a arrêté de pleurer, complètement apaisé par le morceau de silicone ! Apaisée, par contre, moi je ne l’étais pas, je voyais cette énorme sucette sur ce tout petit visage, et ça m’a fait culpabiliser. Doucement j’ai tiré dessus (oui je suis une mère indigne) en me disant que non, je n’allais pas la donner dès le deuxième jour, que peut-être les sages-femmes allaient m’enguirlander, etc. Louis s’est remis à pleurer et j’ai cherché comment le calmer (j’ai pas trop trouvé, d’ailleurs, c’était avant que j’identifie quelques moyens d’arrêter les pleurs, comme je vous le confiais dans l’article 5 astuces pour calmer les pleurs de bébé) Fin du 1er round.




Quelques jours plus tard, à la maison, encore des pleurs à te fendre l’âme…Nous toujours désabusés et impuissants…et le papa de Louis qui dit : « mais au fait, on a bien acheté une tututte ? On devrait peut-être lui donner ? » Et là, à nouveau, le calme plat dans l’appart’.

Il y a tout un mythe autour de la sucette, comme quoi elle serait l’apanage des mauvais parents, qui la collent dans la bouche de leur enfant machinalement…J’en ai d’ailleurs parlé à la sage-femme de la PMI, qui m’a totalement décomplexée à ce sujet : elle m’a expliqué que la sucette répondait à un besoin de succion (et il est vrai que Louis A un fort besoin de succion…je le sentais déjà téter dans mon ventre, et le petit chat tète même parfois dans son sommeil, alors qu’il n’a rien dans la bouche !) et qu’il ne fallait pas hésiter si ça pouvait l’aider. Que les sucettes de nos jours sont très bien conçues et ne déforment plus la bouche. C’est ainsi que la tututte (une Nuk hibou qui brille dans le noir) a fait son apparition dans notre quotidien. Je ne lui donne jamais par habitude, seulement s’il a l’air d’en avoir besoin, et la nuit, il la recrache dès qu’il est endormi….

Ma belle-mère a bien insisté (lourdement, très lourdement) sur le fait que c’était une erreur et qu’on ferait mieux de lui apprendre à téter ses doigts. Sauf que voilà, à 10 jours, mon Louis, il en avait un peu rien à fiche de ses doigts. Et qu’entre le laisser pleurer toute la nuit ou l’apaiser avec la sucette, le choix était vite fait.

Louis est devenu le roi du lancer / rattrapé de sucette (tu vois Maggie Simpson ?), et même du jeté tout court (je ne sais pas comment il fait pour l’expulser aussi loin, de préférence au moment où on ne pourra pas la rattraper !).

Je ne crains pas le risque de « dépendance », des enfants gardent leur sucette très longtemps, d’autres sucent leur pouce pendant des années, d’autres laissent tomber d’eux-mêmes…Utilisée à bon escient, je ne pense pas que la sucette soit le diable...On verra comment évoluent les choses, mais aujourd’hui (et même s'il y aura bien un troll pour venir me dire le contraire) : je n'ai pas du tout l'impression d'être une mauvaise mère en donnant une sucette à mon bébé et je ne culpabilise plus le moins du monde !



Vous avez donné une sucette à bébé ou pas ?


Soyez happy avec nous :-) On est aussi sur FacebookTwitter et Instagram !

8 commentaires

  1. On a aussi culpabilité au début mais notre fille avait également un fort besoin de succion.
    Maintenant elle ne prend la tétine que pour la sieste mais pas la nuit. Ca nous convient!

    RépondreSupprimer
  2. En fait le sentiment de culpabilité, il vient surtout des gens (et même de la famille) autour de nous qui nous méprisent quand on le fait. C'est la même chose pour les mères qui n'allaitent pas. Et c'est un combat permanent pour continuer à faire ce que l'on veut avec SES propres enfants...
    Ma fille a un besoin de succion (au début pour les coliques dès la maternité, puis les gencives à partir d'un mois et demi) et je me fiche totalement de ce que l'on peut me dire sur le fait de lui donner une sucette. Quand on me demande quand je compte la lui "retirer" (le mot me hérisse le poil), je réponds qu'elle la gardera autant qu'elle en éprouve le besoin et que de toute façon elle fera de l'orthodontie comme TOUS les enfants.
    Elle vient de fêter ses 2 ans, elle a toujours sa sucette et les 20 premières dents sont là. Depuis Noël elle me parle de donner sa sucette en cadeau au Père Noël. De temps en temps on essaie de voir si elle veut vraiment s'en séparer, mais elle n'y arrive pas. Ce n'est pas grave, je sais très bien qu'elle n'ira pas au lycée avec une tétine ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Oui, nous avons donné une sucette à notre fille ça l'apaise beaucoup. Je considère que c'est mieux que le pouce qui n'est pas souple et qui plus tard déformera + les dents. Pour moi, c'est indispensable.

    RépondreSupprimer
  4. Ben non on est pas une mauvaise mère si on lui donne (ou pas...), tout comme si on allait ou pas... Tant que l'enfant est bien ? Ya des moments faut que les gens sachent les baskets des parents, on fait comme on peut on veut tous les bien de l'enfant :)

    RépondreSupprimer
  5. Si il en a besoin, vous auriez fini par lui en donner une... pour mon aîné, j'étais contre. Résultat, j'ai eu un serial teteur collé au sein jusqu'au sevrage ... où il a pris une tétine... à 2 ans 1/2, il l'a toujours même si on essaye de réduire.
    Et chaque enfant est différent : son petit frère a trouvé son pouce en 2 semaines!

    RépondreSupprimer
  6. Pour notre premier, on avait acheté une tétine qu'il n'a jamais prise (enfin on a quand même quelques photos où il l'a en bouche). Il a donc utilisé mes seins ou le doigt de papa au départ puis son pouce quand il a su le trouver et le garder (au bout de quelques mois).
    Le petit deuxième a une tétine, ils lui en ont donné une à l'hôpital où il a passé quelques jours de plus que moi. Ca l'apaise et calme son besoin de succion. Après il la gardera ou pas, c'est lui qui choisit. Le but n'est pas de lui coller dans la bouche dès qu'il chouine (enfin sauf la nuit où mon seuil de tolérance est plus bas XD) mais de lui fournir un moyen de s'apaiser. En plus il est trop petit pour trouver son pouce seul (enfin surtout pour le garder). Et puis la pédiatre a dit que c'était pas mal, ça permettait de maintenir une activité en dormant et protégeait de la mort subite (enfin un truc dans le genre).
    Après, pouce ou tétine, les deux se défendent mais la vérité c'est que les bébé choisissent (enfin sauf si tu ne lui propose pas la tétine).

    RépondreSupprimer
  7. Salut je suis une étudiante sage-femme et en effet il faut arrêter d'écouter l'entourage qui a toujours un avis sur tout et plus particulièrement sur le sujet de la tétine!
    L'une de mes professeur sage-femme m'a expliqué que ce n'était pas du tout déconseillé de donner une tétine à son nourrisson c'est étudié pour. Le seul petit conseil c'est lorsque qu'on fait un allaitement au sein la façon de téter une tétine et le sein est différente et que votre bébé peut se mélanger et ça peut le perturber. Mais bon là encore c'est un conseil, à vous de voir et d'observer VOTRE bébé (ils sont tous différents). Et surtout ne culpabilisez pas, vous n'êtes pas de mauvais parents :)

    RépondreSupprimer
  8. Mon grand a eu une sucette, et ses deux petits frères d'1 mois ont la leur aussi. Avant, oui, je me disais "pas de sucette chez nous". Et puis j'ai vu comment en néonat mon grand était vraiment apaisé par cette simple sucette. On ne se rend pas compte je trouve à quel point ce besoin de succion peut être rassurant pour certains petits, moi ça m'avait vraiment impressionné. Du coup, pas de culpabilité ! Bon, on en reparlera sûrement quand j'essayerais de leur faire lâcher leur tétine ^^

    RépondreSupprimer