Mon corps après la grossesse, et la reprise du sport...


Voilà un article que j’aurais dû publier beaucoup plus tôt ! Souvenez-vous, on s’était quittées fin novembre, moi en mode ventripotent j’ai encore du bide, (voir ici) impatiente de reprendre le sport et de rentrer dans mes jeans.

Pour la faire courte, à Noël, soit deux mois après l’accouchement, j’ai retrouvé mon poids d’avant  grossesse (49kgs, soit -12kgs). Je n’ai rien fait de particulier, sinon manger correctement (ce qui était déjà le cas avant, je n'ai jamais été fan des paquets de gâteaux et des bonbons), faire de longues balades à poussettes tous les jours, et allaiter (ne le cachons pas, ça a dû aider).




Bien sûr tout était encore flasque et pas terrible terrible, et je n’avais qu’une hâte : reprendre le sport ! Mi-janvier, une fois ma rééducation du périnée bâclée terminée, j’ai pu reprendre. D'ailleurs la photo ci-dessous date de la mi-janvier. Pour le bordel dans la salle de bain, ne me remerciez pas, c'est cadeau !

J’avoue que je n’ai pas tellement écouté les conseils de ma sage-femme, qui me conseillait de marcher plutôt que de courir, et de faire des « abdos de fille » (c’est comme ça qu’elle appelle les contractions du périnée…histoire de mettre une impression de sport là où il n’y en a pas :-) et pas des « abdos de bourrin ».

J’ai couru 15-20 minutes mi-janvier (en alternant 5 minutes courues / 1 minute de marche) sans plaisir, j’avais l’impression que tout bougeait dans mon ventre et c’était assez désagréable. Le lendemain, cette misérable séance m’a laissé l’impression d’être passée sous un train. Ouais, j’allais avoir du boulot.




Je n’ai rien pu faire les 3 semaines suivantes car j’étais épuisée par la reprise du boulot, le déménagement, le manque de sommeil (mon Louis est sympa, mais il n’a pas décidé de faire ses nuits à la fin de mon congé mat’ #enfantingrat) et j’ai chopé tout ce qui passait par là : grippe, gastro, re-grippe…

J’ai donc repris courant février, à un rythme plus que tranquille : une séance par semaine, en partant de 20 minutes et en ajoutant 5 minutes à chaque fois. En parallèle je faisais des abdos pour renforcer mon ventre, et cette sensation que tout bougeait s’est estompée. 
Un mois plus tard, je passais à deux séances par semaine, 2x40 puis 2x50 minutes, pour atteindre les 1h au printemps. Je ne cours plus (ou rarement) avec les copains du club car le timing est serré, je n’ai pas le temps d’aller à tel endroit, d’attendre que tout le monde arrive, et de boire le café après l’entrainement. Tant pis pour la convivialité, ça sera pour plus tard.

J’ai surtout décidé de courir pour moi, de me fixer des petits objectifs, de respirer l’air pur, de me défouler dans la nature (je cours bien plus en trail que sur le bitume). Je cours sans cardio, sans regarder ma montre, au feeling. J’ai plein d’objectifs sportifs à moyen terme, mais à court terme, aucun, si ce n’est celui de profiter.



Je me suis remusclée assez rapidement. Je crois en la mémoire du corps, et je suis persuadée qu’un sportif retrouve ses anciens automatismes rapidement. Alors certes, pour que tout soit parfait, il faudrait que je fasse plus d’abdos. Mon ventre se relâche beaucoup plus rapidement qu'avant, si je fais des petits excès par exemple. Mais très franchement je trouve que c’est déjà bien comme ça et je trouve mon corps d’après grossesse pas trop mal.


Et vous, quand et comment avez-vous repris le sport ? Quel regard portez-vous sur votre corps de maman ?


Aucun commentaire