Votre lecture
Ça bouge comment un bébé ?

Ça bouge comment un bébé ?

Voilà un article que j’avais prévu de rédiger il y a des semaines de ça, et puis ma vie de jeune maman ne m’en a pas vraiment laissé le temps. Je suis retombée récemment sur des photos de moi enceinte et j’ai eu comme un électrochoc : je ne me souvenais pas que j’étais si « grosse », je me souviens à peine de ce ventre que j’ai regardé et caressé pendant des heures…
Vite, il faut que je rédiges cet article avant que, peut-être, je ne m’en souvienne plus. Ce qui m’attriste car c’est clairement la plus belle des sensations !

Avant d’être enceinte, les mouvements d’un bébé était quelque chose qui me rebutait. Je les imaginais comme pas spécialement agréables. Et puis c’est assez étrange d’avoir quelqu’un que tu ne connais pas qui bouge à l’intérieur de toi, non ?

A l’écho du 3ème mois, on a clairement vu bébé bouger – en fait il n’arrêtait pas de bouger, c’est fou parce que je sentais absolument rien alors que ce petit être de quelques centimètres faisait la java dans mon ventre. On l’a même vu ouvrir la bouche pour avaler du liquide !

Le premier mouvement a eu lieu à 3 mois et demi – pile la semaine où mon appli Grossesse + disait que les femmes qui avaient déjà eu un enfant et celles qui avaient une ceinture abdominale relâchée pouvait commencer à sentir les premiers mouvements. Je n’étais ni dans un cas, ni dans l’autre et je me suis dit que ce ne serait pas pour tout de suite.




C’était un mardi soir, vers 21h30, on venait de se coucher, mon chéri avait sa main sur mon ventre, et on a senti un « ploc » très net. C’était comme dans les films ! Ça nous a catapulté sur une autre planète, on avait l’impression d’avoir capté un truc incroyable, c’était vraiment un temps fort de ma grossesse (de ma vie ?). Et surtout le fait de le ressentir ensemble, c’était assez inattendu. Je me voyais déjà expliquer à monsieur les premiers mouvements de bébé : Il a bougé ! Mais si, là, tu sens rien ? T’es sûr ? Et bien, pas besoin !

A partir de là j’ai senti bébé bouger tous les jours, parfois plusieurs fois d’affilée, parfois juste une fois ou deux, souvent le soir, quand j’étais plus relax et plus « à l’écoute » probablement.
Quelques semaines plus tard – entre le quatrième et le cinquième mois – ça se précise : je le sentais bouger à deux endroits différents en même temps.
Et puis à la même période, j’ai commencé à « voir » le mouvement ; des petits tressautements, à peine perceptibles, comme une paupière qui saute.

Aux alentours du sixième mois, exit les petits plocs, ça comme à bouger dans tous les sens. Ma famille met sa main sur mon ventre pour sentir bébéchou, des bosses apparaissent sur mon ventre.

A cette période, je commence à sentir bébé tout le temps, et à n’importe quel moment. Par exemple, avant, quand je conduisais, je ne le sentais pas. Ou quand je recevais des clients. Soit parce que j’étais trop concentrée sur autre chose, soit parce que bébéchou ne voulait pas me déranger ah ah 🙂 Désormais les mouvements peuvent survenir n’importe quand, parfois non stop pendant une heure, parfois deux-trois par ci par là, des grands, des petits, il n’y a pas de règle.

Il parait que les mouvements de bébé sont plus forts le soir et empêchent certaines de dormir. Personnellement je n’ai jamais eu ce problème. Quand j’ouvrais l’œil la nuit, en effet, je le sentais souvent bouger. Quand je me couchais, il avait tendance à taper dans mon coussin de maternité.
Mais rien qui ne m’empêche de dormir.

Il y a par contre eu trois jours – non consécutifs – dans ma grossesse où vraiment les mouvements ont été dérangeants : hyper forts, en continu, mon ventre se tordait. Je ne connaîtrais jamais la raison de ce ramdam dans mon bide, c’était épuisant.

A la même période arrive les « vagues » : je voyais un pied traverser mon ventre. Puis, au fur et à mesure, se caler sous mes côtes. Ça s’est accentué jusqu’à la fin, où le pauvre bébé n’avait plus de place et se calait en permanence sous mes côtes. Ce n’est pas toujours agréable, on a un peu l’impression qu’on vous comprime le poumon et qu’on ne peut plus respirer. J’appuyais un peu sur mon ventre, bébé changeait de position, et hop, deux secondes plus tard, il était de retour.
Je me souviens lors de mon séjour à la mat’ pour ma sciatique de grossesse (voir le journal de grossesse semaine 39), avoir passé la nuit avec la main sous une côte pour le repousser – la morphine ne l’avait visiblement pas endormi !

Et puis dans la salle d’accouchement, malgré la péridurale, je sentais encore quelques mouvements. Je me suis dit qu’il fallait en profiter, parce que je ne les sentirais plus jamais. Et puis bébé est arrivé, il gigotait sans cesse et j’ai compris pourquoi c’était parfois le chaos dans mon ventre 🙂

Chérissez tous ces mouvements qui sont uniques, magiques, et concrets et gardez les précieusement en mémoire 🙂

Vous avez aimé sentir bébé bouger ou pas ?
Crédit photo : meepoohfoto-FreeDigitalPhotos.net
Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2020 Happy and Baby. Installed by Romy

Revenir en haut