La Magie du premier enfant ?



J’en discutais il y a peu avec une copine (coucou Pauline) : le premier enfant (et l’annonce de la première grossesse) a-t-il plus d’effet que pour les suivants ? Pour ma part j’en suis sûre, et je le constate tous les jours au quotidien au presque.

Quand tu annonces ta première grossesse, à fortiori quand c’est le premier petit-enfant de la famille, tout le monde s’enthousiasme, ouah c’est trop bien, te demande des nouvelles tous les les 4 matins, s’implique vraiment dans ces 9 mois. Le deuxième a perdu de la magie, comme si on tombait déjà dans une espèce de routine. Les réactions sont moins enthousiastes, forcément les gens sont contents mais il n’y a pas la même ferveur, la même attente.




Exemple concret : quand on a passé l’écho du 4ème mois pour Louis, celle où on devait en théorie apprendre le sexe, tout le monde l’avait noté dans son agenda et attendait notre coup de fil avec impatience. Je suis sûre que si on n’avait pas appelé, ils auraient décroché le téléphone pour nous dire, alors, alors ?

Là, mis à part mes parents et ma sœur, personne n’avait demandé la date (ou l’avait retenue, ce qui revient à peu près au même). Dans ma belle-famille, on l’a juste dit trois jours plus tard (et encore on en a pris l’initiative parce que vraiment personne ne savait ou ne s’en souvenait) en mode “Tiens, au fait, c’est une fille”.

Idem pour les vêtements : alors qu'à 5 mois in utero Louis avait déjà plein de chaussons et layettes tricotés par sa grand-mère, et plein d'autres en prévision, le sujet n'a même pas été évoqué pour ma Baby Two. C'est pas grave, elle réutilisera la layette de Louis qui est à peu près mixte, mais cela montre bien que la ferveur est redescendue d'un cran.

Pauline me disait qu’elle avait été déçue de la réaction de sa maman, qui avait réagi un peu froidement à l’annonce de sa deuxième grossesse. Je n’ose même pas imaginer quand on a 3, 4, 5 enfants : à quel moment passe-t-on dans l’esprit des gens de “Oh, trop cool elle est enceinte” à “Punaise, elle va encore nous pondre un mioche” ?

Même le papa de Louis me l’a dit : c’est moins magique que la première fois. Il n’y a plus l’effet de surprise, il n’est plus stressé pour aller aux échos (il en a même raté une). Alors que moi, je le vis exactement de la même façon. Je suis impatiente d’y aller, de la voir, je retiens toujours mon souffle tant que la gynéco n’a pas dit “tout va bien”. Je réfléchis au prénom environ 15 fois par jour, je fais un crochet par le rayon fille dans tous les magasins où je vais, je consulte mon appli Grossesse + toutes les cinq minutes….Peut-être parce que contrairement aux autres, je le vis de l’intérieur et que ça change tout ?


Vous aussi vous avez remarqué une différence dans l’attitude des gens lors de votre deuxième / troisième (ou plus) grossesse ?


7 commentaires

  1. Oh c'est dommage... j'imagine ton ressenti de maman... Mais je ne pense pas que ça soit dudésinterêt de la part des proches... En tous cas, une chose est sure c'est que la magie du second est la même que pour le premier du coté des parents (et c'est bien le plus important ;) ) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça j'en suis certaine ! Elle est attendu avec beaucoup de ferveur et d'impatience de mon côté :-)

      Supprimer
  2. Hello Aurélie, ton article me rend mélancolique :/ Tu dois te sentir déçue. C'est d'autant plus étonnant que tu attends une fille alors que Louis est un garçon. Il y a quand même une certaine nouveauté qui pourrait éveiller l'intérêt de tes proches ! Quant au papa, il a peut être actuellement un agenda plus chargé qu'il ne l'avait pour ta première grossesse ? Ce qui expliquerait qu'il laisse moins le temps à la magie d'opérer. Dans tous les cas, tu peux en profiter toi autant que tu veux. Tu sais que ces instants sont précieux :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis moi je profite à fond :-) La différence est flagrante mais bon c'est pas grave, le monde ne tourne pas non plus autour de mon nombril ;-) Bisous

      Supprimer
  3. Je crois que tu as tout à fait raison, et quitte à te spoiler un peu...ça continue après la naissance! Moins de cadeaux, moins d'attentions, le deuxième est malheureusement un peu moins choyé, sans être pour autant mis de côté! Et soi même, en tant que parent, on note moins ses moindres progrès, etc. D'une parce qu'on en a moins le temps, clairement, et de deux, aussi parce qu'on est moins dans la perpétuelle découverte, même si c'est différent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien je sais à quoi m'attendre alors :-) Ça m'attriste un peu pour les petits 2èmes mais comme tu dis on n'a plus forcément autant de temps et / ou de budget à leur consacrer. J'imagine que ce n'est pas trop grave quand on a plein d'amour en stock :-)

      Supprimer
  4. Oh, moi je ne trouve pas. Peut être parce que ça n'a jamais été l'extase absolue/l'enthousiasme de fou, mais j'ai l'impression que mes quatre enfants ont été attendus et choyé par notre entourage (et par nous aussi, évidemment).
    Peut être que les gens se réveilleront un peu plus tard ? Je te le souhaite en tous cas !

    RépondreSupprimer