Peut-on être mère sans se sentir coupable ?


Quand tu deviens mère, bien souvent, tu te fais une nouvelle copine. Non, je ne parle pas de la boulangère qui va s’extasier devant ton gosse à chaque fois que tu vas chercher une baguette, ni de la caissière qui passe en mode gazou-gazou (elle me fait toujours rire :-). Je parle d’une copine toxique que tu traînes comme un petit diable sur ton épaule, La Culpabilité. Celle qui vient te dire, Roooh, tu es sûre que c’est comme ça qu’il faut faire ? T’aurais pas pu faire mieux / plus / autrement ? Quand même, tu t’es pas foulée.

J’en parlais en mode c’est rigolo dans l’article Je suis une mauvaise mère. Ben en fait, pas tant que ça.

Il y a la culpabilité que tu t'octroies toi-même. Pendant mon congé mat', j'ai peiné à trouver l'équilibre. Je passais toutes mes journées avec mon Louis, j'étais 100% dédiée à lui. 




Je me sentais coupable de le laisser parfois seul dans son transat pour faire autre chose - je me disais qu'après tout, j'étais payée pendant mon congé mat' pour m'en occuper, est-ce que je ne devrais pas justement m'en occuper encore plus ? Alors j'allais le chercher et je le prenais dans mes bras, et là bien sûr, l'amie culpabilité se repointait : est-ce que je ne devrais pas le laisser seul même s'il pleure un peu pour l'habituer à ne pas être scotché à sa mère en permanence ? Est-ce que ce ne serait pas pour son bien ? Mais si je le laisse pleurer alors qu'il a besoin de réconfort, qu'il a peur de je ne sais quoi, c'est pas très sympa, non ? #problemeinsoluble


Mardi, c'était Halloween. J'ai fait 3 magasins pour lui dégoter un costume de citrouille absolument adorable, je l'ai lavé, séché, tout était prêt, je trouvais ça trop chouette. Et puis mardi, en arrivant au boulot, j'entends à la radio "Et joyeux Halloween à tous !". Je me rends compte que c'était le jour J, que je venais de le déposer comme d'hab chez la nounou, et que le costume était bien plié dans l'armoire. Vous allez me dire, c'est dommage, mais on s'en fout : il n'a pas conscience que c'est Halloween, c'est pas comme si tous les gamins étaient déguisés et pas lui. Mais quand même, je me suis sentie coupable de ne pas y avoir pensé, de ne pas avoir mis la citrouille en évidence, d'avoir raté son 1er "vrai" Halloween. A l'échelle mondiale, c'est quand même pas bien grave. A l'échelle d'une jeune maman, c'est le drame !


Et puis il y a la culpabilité qu’on t’octroie. Tu n’as rien demandé, mais on te la balance quand même en pleine tête. Bim, cadeau. Elle est facile à reconnaître, quand elle se pointe, elle commence en général par « Tu devrais pas / Tu n’as qu’à / Moi je ferais autrement / De mon temps… ». Bref, les phrases qui commencent comme ça, autant vous dire, mettez vos radars sur on, vous pouvez être sûre qu’on va vous sortir un truc plus ou moins direct qui va plus ou moins vous mettre en cause.



Récemment, j’ai acheté des petites galettes de riz Hipp pour Louis (celles-là). Elles ne contiennent presque pas de sucre (c’était d’ailleurs mon critère de sélection) car je préfère que Louis ne se gave pas de produits sucrés. Je trouve que la plupart des aliments pour bébés sont aberrants : des tonnes de sucres (parfois même le premier des ingrédients !) : on conditionne nos enfants pour que dès leur plus jeune âge, ils soient attirés par le sucre. 
Ma nounou me sort « Oh, le pauvre Louis, il a des gâteaux de régime alors que les autres enfants mangent de la brioche ». Je n’avais pas vu ça comme ça mais je l’ai pris pour une (petite) attaque. Sous-entendu : les autres enfants mangent bien et toi tu lui files des trucs dégueulasses, t’es pas très sympa. Je suis sûre de mon choix. Je ne reviendrais pas dessus. Mais j’ai quand même eu la copine culpabilité qui est venue me susurrer que quand même, je pourrais lui donner autre chose, il va être déçu de ne pas manger comme les autres. Sauf que je n’ai pas cédé. Tant pis, je serais la méchante Maman du lot.


Je fais mes choix, ils me semblent bons, certains sont peut-être mauvais, je m'en rendrais compte plus tard, de toute façon c'est humain de se tromper, non ? Mais ce sont MES choix guidés par mon instinct de maman, mon éducation, mes préoccupations du moment et j'ai décidé une chose : arrêter de tergiverser. N'écouter que moi (promis, cet article n'est pas sponsorisé par Sprite :-) Et avancer.


Vous aussi vous vous sentez parfois coupable ?


6 commentaires

  1. je passe MA VIE a me sentir coupable, j'en parle sur mon blog d'ailleur. C'est si dur d'etre maman, si difficile de concilier tout , tout le temps ... Mais je fais de mon mieux, mais cela ne m'enpeche pas de vouloir en faire encore plus ( et de pas forcement en etre capable, ou d'en avoir le temps) et je me sens comme la pire des mer(d)e, bref la maternité c'est ca je crois non ?

    RépondreSupprimer
  2. La culpabilité sera toujours là malheureusement... Mais je pense que là on l'on peut gagner du confort, c'est en ignorant les remarques des autres. Clairement, quoi que l'on fasse, on trouvera quelqu'un pour ne pas être d'accord... Epargnons-nous cette culpabilité là et assumons nos choix... ce sera déjà plus facile !

    Virginie

    RépondreSupprimer
  3. Dur de ne pas se sentir coupable car nous voulons faire au mieux pour nos enfants. Mais justement, comme nous sommes dans démarche de vouloir faire au mieux nous ne devrions pas ressentir ce sentiment de culpabilité. Un autre paradoxe parental ?

    RépondreSupprimer
  4. Moi je répondrais "oui!" on peut être mère sans se sentir coupable, c'est ce que je souhaite à chaque maman en tous cas.
    Perso, je ne me sens pas coupable, je me suis libérée de la culpabilité que les autres essayaient de me faire porter et je suis devenue indulgente avec moi même. Il est important de se détacher du regard des autres et de leurs jugements/conseils. Après tout, ils peuvent dire ce qu'ils veulent sur différents sujets, ce n'est pas pour ça que cela va me toucher. Si la culpabilité se crée en moi, alors je me pose la question: pourquoi? pourquoi sur ce sujet là, par cette personne là, ces paroles m'ont elles touchées?La culpabilité que je ressens est mon problème, à moi de voir ce qu'elle me dit, ce qu'elle cache, qu'est ce qui est important pour moi? etc :)

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que c'est le lot de toutes les mamans. On essai de faire ce qui nous semble le mieux c'est vraiment le plus important. Et sinon moi aussi ça me rend dingue quand je vois que le premier composant des biscuits pour bébé est bien souvent le sucre. Grrrrr

    RépondreSupprimer
  6. Nan mais je passe mon temps à culpabiliser pour tout !!
    En fait quand t'accouches, on te dépose ton tout petit bébé sur toi et, la seconde d'après, on te balance au passage un sac rempli de culpabilité (rempli au point d'en avoir pour toute ta vie de maman) !! lol ;-)

    RépondreSupprimer