Péridurale or not péridurale ?

S'il y a bien une question que je ne me suis pas posée avant l'accouchement, c'est celle de la péridurale. Il était évident pour moi que je la voulais. 
Pourquoi souffrir inutilement ? J'ai toujours estimé que ça ne ferait pas de moi une maman moins méritante ou une douillette. Et si ça peut rendre l'accouchement plus plaisant (ça a d'ailleurs été le cas, voir le post Mon Accouchement) pourquoi s'en priver ?

J'avais d'ailleurs dit à mon chéri que si dans un excès de zèle, le jour J, je décidais que je n'avais pas si mal et que je pouvais peut-être m'en passer, il devrait m'obliger à la prendre. Et ce, malgré les 200€ et quelques de dépassement d'honoraires...(vive les accouchements dans le privé). J'avais en tête l'expérience de femmes qui décident de ne pas y avoir recours, et qui, après quelques heures de travail, changent d'avis trop tard : travail trop avancé, anesthésiste plus dispo...il n'y a plus qu'à serrer les dents !




La pose n'est pas tellement douloureuse, et prend environ un quart d'heure. Il ne faut pas trop tarder pour la demander, j'aurais pu l'avoir à 4 heures du matin, j'ai choisi de la faire poser quand j'étais ouverte à 3 (et que j'ai perdu les eaux) soit deux heures plus tard, et j'ai encore attendu une heure avant de l'avoir (l’anesthésiste la posait à d'autres patientes avant). Le plus douloureux, c'est la piqûre pour endormir - et oui il n'y a pas des masses de graisse vers la colonne vertébrale ("comme une piqûre de moustique" selon l’anesthésiste, en vérité ça fait un peu plus mal ;-). Au bout d'un quart d'heure, je ne sentais plus rien du tout (à tel point que j'ai demandé au chéri de regarder sur le monito si je contractais toujours - c'était le cas).

A partir de là, j'ai passé cinq heures à somnoler dans un état de plénitude (limite je me suis demandée comment j'allais me "réveiller" assez pour pousser le moment venu ;-). 0 stress, 0 angoisse, c'était vraiment la zénitude absolue !
J'avais une pompe pour injecter du produit si nécessaire (sans risque de surdosage, si on sollicite trop la pompe, elle ne délivre plus rien).

Au final je ne regrette absolument pas d'avoir opté pour la péridurale. Je n'ai pas eu de "séquelles", dès que je suis arrivée dans ma chambre, j'ai marché, je sentais bien mes jambes (d'ailleurs je me suis fait enguirlander, on n'a pas le droit de marcher toute seule dans la chambre, il faut appeler une infirmière au cas où).

Pour la petite anecdote, une future maman est arrivée juste après mon accouchement, trop tard pour la poser la péri, et ses hurlements de cochon qu'on égorge ont résonné dans le couloir pendant vingt minutes. J'avais mal pour elle, heureusement que j'ai entendu ça APRES avoir accouché sinon je serais partie en courant.


Alors, péri ou pas pour vous ? Quelle a été votre expérience ?

4 commentaires

  1. coucou,

    péri pour les 2

    la 1ere nickel faite assise et très bien passée
    pour mon fils je l'ai eu allongé sur le coté une horreur je sentais tout en bas.. resultats césarienne sous anestésie générale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince !! Comme quoi si elle est mal posée ça complique les choses...

      Supprimer
  2. Pour mon premier, j'ai eu la péridurale. La pose ne m'a absolument pas fait mal et je m'en étais très bien remise aussi. Quand j'ai vu que j'avais eu droit aux forceps + épisio, il était évident que je la prendrais à nouveau pour le deuxième ! Je ne voulais surtout pas ressentir tout ça à vif !

    Puis mon deuxième accouchement est arrivé... Ma fille était pressée de voir le monde. Les contractions ont tout de suite été très rapprochées et quand je suis arrivée à la Maternité on m'a dit que c'était trop tard pour la poser car mon col était déjà ouvert à 9 ! Ooops ! Je ne m'y étais absolument PAS préparée ! Au final, une demie-heure plus tard je serrais ma fille dans mes bras. Je n'ai pas crié ^^ et je n'ai pas eu si mal que ça au final (ça s'est beaucoup mieux passé que ce que j'avais imaginé). Pas d'épisio, rien. C'est mon meilleur accouchement, mais il faut dire que j'ai eu la chance qu'il soit rapide car ce n'est pas dit que j'aurais encore tenu comme ça encore plusieurs heures vu la douleur des dernières minutes ^^ Je m'étais enfermée dans ma bulle et j'en garde un très bon souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la la quel courage ! Ça a dû être dur quand même. Bravo !

      Supprimer