Journal de grossesse semaine 8

Les semaines passent et se ressemblent pas mal, au menu pour cette semaine 8 : fatigue, faim, écœurement, mal de bide.

Je commence à être dégoûtée par certains trucs que j’adorais, par exemple tout ce qui est aux plantes : le thé, les tisanes, et les crèmes de soin qui sentent bon les plantes…tout ça, out, je ne supporte plus.




Je suis souvent écœurée, « pas bien », surtout l’après-midi et le soir d’ailleurs, mais ça ne m’empêche pas de manger, je meurs de faim ! J’ai réussi l’exploit de ne pas manger un seul chocolat pendant le weekend de Pâques mais ça ne m’a pas empêché de faire (encore) monter l’aiguille de la balance. J’essaie de me remuer du coup (marcher le plus possible, un peu de vélo d’appartement…) mais le cœur n’y est pas trop. La semaine dernière pour la première fois j’ai renoncé à mes footings pour cause de coureuse HS. Il parait que l'hormone HCG atteint son max cette semaine, tout le monde me dit que ce sera plus cool après :-)

Mon tour de taille n’a pas bougé depuis le début mais je trouve que mon ventre est devenu plus dur.

Bilan de la semaine 8
Poids : 51,5 kg
Tour de taille au niveau du nombril : 77 cm.

Credit photo : Free digital pictures

3 commentaires

  1. Il ne faut pas que tu te stresses par rapport à ton poids !! On prend du poids pendant une grossesse et heureusement. Il faut aussi que tu te fasses plaisir, que tu manges équilibrée, que tu cèdes à certaines de tes envies. Et ne te stresse pas non plus pour le sport, reposes toi surtout !
    En tout cas c'est toujours souhaite de lire ton évolution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton com' :-) Je ne me stresse pas trop mais c'est vrai que je pensais prendre du poids moins vite et pouvoir continuer de courir plus longtemps. Dans tous les cas j'écoute mon corps, c'est lui qui sait en théorie ce qui est bon pour moi :-) Gros bisous

      Supprimer
  2. J'espère pouvoir continuer quelques footings lents durant ma grossesse. Même si j'avoue que ça me fait plaisir de ne plus me sentir "obligée de courir. Ca l'était ces derniers temps, j'avais du mal à me bouger. Une pause dans un rythme assez soutenu qui fera du bien :)

    RépondreSupprimer